Spectacles

En chantier : Z.
un spectacle - de théâtre et d’objets -
d’environ le temps qu’il faudra
qui frise l’autonomie (technique)
Z. (création 2018)

pour tenter d’échapper à ce sordide mouroir

Qui serons nous quand nous serons vieux ?

Et si dans 50 ans le transhumanisme avait concrétisé son projet : le vivant parfaitement maitrisé.
Et si le transhumanisme avait éradiqué la mort ?
C’est l’histoire de mort-vivants – au sens propre – ou de vivant-morts.
C’est un film de zombie mais sans zombie (et d’ailleurs c’est pas un film).
C’est une histoire sans fin et même sans début, juste une histoire de cycle, de boucle, de spirale.
C’est une ode à la jeunesse éternelle dans laquelle les vieux n’en finissent pas de mourir, sans jamais y parvenir.

Quand la fiction et la réalité se confondent (et se co-fondent), la dystopie s’impose comme une évidence. Un genre qui nous permet de décrire ce monde où la fiction devient science, où l’homme tente de s’arracher à sa nature profonde pour en substituer une artificielle.

Dernière lettre de l’alphabet, Z est notre Oméga moderne. Il symbolise la fin de cette société dealeuse de mort. Z fait aussi référence au Zarathoustra de Nietzsche, en particulier à la figure du funambule du prologue qui brave la peur de la mort et s’élance sur le fil tendu vers le Surhumain.

compagnonnage : Odradek / Pupella Noguès

co-productions : MIMA, Odradek / Pupella Noguès, l’Estive / Scène Nationale de Foix, Ctre Culturel Ferrals les Corbières

partenaires : Cie Tro-Héol, Marionnettissimo, Théâtre des Mazades, Conseil Départemental de l’Aude

autres spectacles