Spectacles

La recomposition des mondes
Théâtre de matière
Premières en 2021

Le monde d’aujourd’hui est absurde : j’ai envie de lui répondre sur le même ton, à la manière du mouvement Dada qui a mis un point d’honneur joliment posé sur l’humour. A l’époque, pour être Dada, il fallait fougueusement exprimer le bonheur d’être ENCORE en vie, en démordre avec l’ordre, le sérieux, la gravité et la terreur répandue sur l’Europe au sortir de la guerre. Une irrévérence.
Diogène, les Dadas, Queneau, Jarry on fait dérailler des trains d’emmerdements grâce à leur insolence et à leur dérision ; aujourd’hui où en est cet état d’esprit ?

Quand le monde moderne s’écroule, est sur le point de s’écrouler, a déjà commencé́ à s’écrouler, que reste-t-il aux uns et aux autres pour ne pas s’effondrer avec lui ? Quel espoir est-il encore permis ? Et nous, les artistes, comment traduire ces impasses civilisationnelles sans se laisser envahir par la morosité du monde ? Comment œuvrer pour désincarcérer le futur et ouvrir les imaginaires vers un demain encore bourgeonnant ?

autres spectacles